Travail et volontariat

Le volontariat, l'autre chemin de l'emploi
Irene Amodei
12 juin 2007

Que peut apporter le bénévolat à des personnes qui cherchent un emploi rémunéré? Pourquoi les personnes à la recherche d'un emploi devraient-elles considérer le bénévolat comme du travail? Comment les organismes peuvent ils travailler avec des bénévoles pour augmenter leurs chances de trouver un emploi rémunéré?

Beaucoup de gens croient que le vĂ©ritable ou authentique travail bĂ©nĂ©vole est rĂ©alisĂ© sans aucun espoir de bĂ©nĂ©fice ou de contrepartie financiĂšre, et que l'unique motivation de cet authentique travail bĂ©nĂ©vole est l'altruisme, "l'estime ou le dĂ©vouement gĂ©nĂ©reux pour le bien-ĂȘtre des autres."

NĂ©anmoins, de plus en plus de personnes s'accordent Ă  dire que les bĂ©nĂ©voles agissent ainsi pour d'autres raisons, que l'activitĂ© bĂ©nĂ©vole mĂȘme entreprise pour des motifs autres que l'altruisme peut ĂȘtre bĂ©nĂ©fique et sĂ©rieuse, et que finalement tout effort bĂ©nĂ©vole est basĂ© sur un Ă©change, mĂȘme celui fondĂ© dans l'altruisme.

Certaines personnes sont bénévoles parce qu'elles comprennent qu'il est important de participer à la vie de leur communauté en tant que citoyen, d'autres, pour s'intégrer dans une nouvelle communauté, rencontrent des gens et tissent de nouvelles relations. Cependant, un nombre croissant de personnes se tourne vers le bénévolat pour en faire une partie intégrante de leur recherche d'emploi.

Un véritable travail

En quoi le bĂ©nĂ©volat est-il liĂ© Ă  l'emploi en gĂ©nĂ©ral? Et dans le mĂȘme ordre d'idĂ©e, en quoi le bĂ©nĂ©volat est-il liĂ© au travail? Un malentendu est Ă  l'origine de ces questions. Toute personne bĂ©nĂ©vole ou qui travaille avec des bĂ©nĂ©voles sait que l'activitĂ© bĂ©nĂ©vole est un vĂ©ritable travail et que les bĂ©nĂ©voles "s'investissent de toutes leurs forces et de toutes leurs compĂ©tences pour rĂ©aliser, accomplir ou produire quelque chose." Les gens ont parfois du mal Ă  qualifier cette activitĂ© "un travail" parce que le mot travail est devenu synonyme d'emploi rĂ©munĂ©rĂ©. Mais le bĂ©nĂ©volat, la plupart du temps, est, et doit ĂȘtre, vĂ©ritablement considĂ©rĂ© comme "un travail".

Comment prendre confiance en soi en proposant ses services Aujourd'hui, chercher du travail peut ĂȘtre une expĂ©rience cruelle, une dure Ă©preuve pour l'estime de soi et qui sape la confiance en soi. Une des plus grandes satisfactions du bĂ©nĂ©volat est la possibilitĂ© pour les personnes Ă  la recherche d'emploi (qu'elles soient nouvelles sur le marchĂ© du travail ou bien qu'elles y reviennent aprĂšs une pĂ©riode d'absence) de pouvoir trouver ou retrouver confiance en elles et une estime d'ellesmĂȘmes.

En mettant leur savoir, leurs talents et leur expĂ©rience au service d'une organisation ces personnes ont l'opportunitĂ© de mettre en pratique leurs connaissances, de se sentir utiles et apprĂ©ciĂ©es et de tester ou d'Ă©largir leurs champs de compĂ©tences diffĂ©remment. Elles accroissent ainsi la confiance qu'elles ont dans leurs propres compĂ©tences. Cette confiance peut non seulement favoriser leur recherche d'emploi de maniĂšre Ă©vidente mais elle peut aussi les encourager et leur permettre d'envisager d'autres plans de carriĂšre. Avoir la responsabilitĂ© d'un travail avec des objectifs et des Ă©chĂ©ances peut les aider Ă  rĂ©tablir des habitudes et une certaine autodiscipline, en les rendant conscientes du pouvoir et du contrĂŽle qu'elles ont sur leur vie et des choix qu'elles ont Ă  faire. Beaucoup finissent par trouver un emploi rĂ©munĂ©rĂ© grĂące aux contacts qu'elles ont Ă©tablis quand elles Ă©taient bĂ©nĂ©voles.

Le bénévolat a également beaucoup à offrir à ceux qui prennent une retraite anticipée, que ce soit de leur propre chef ou non. Il se peut que certains n'aient pas besoin de toucher de salaire mais veuillent continuer à travailler pendant un certain temps. Ces personnes peuvent faire bénéficier les organisations de leur grande expérience et leur servir de conseillers.

Une reconnaissance grandissante 

25% des Suisses de plus de 15 ans ont fait du bĂ©nĂ©volat en 2006. Selon le Forum du bĂ©nĂ©volat (www.forumbenevolat.ch) cela correspond Ă  750 millions d'heures de travail par an.

Les secteurs public comme privĂ© reconnaissent aujourd'hui que le bĂ©nĂ©volat peut ĂȘtre pris en compte pour l'Ă©valuation des compĂ©tences, de la formation et de l'expĂ©rience des candidats Ă  un emploi. De plus en plus frĂ©quemment, les formulaires de candidature comportent une catĂ©gorie portant sur l'expĂ©rience bĂ©nĂ©vole et le bĂ©nĂ©volat peut souvent ĂȘtre un facteur dĂ©terminant au niveau des candidatures scolaires et universitaires et de la concurrence dans le monde du travail.

Par consĂ©quent, le nombre croissant de personnes cherchant Ă  ĂȘtre volontaires, pour accroĂźtre leurs chances d'obtenir un travail rĂ©munĂ©rĂ©, peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme une vĂ©ritable "mine d'or". Le secteur reçoit un nombre croissant d'offres d'aides de la part de personnes aux compĂ©tences et talents exceptionnels.

L'affectation des volontaires : une importante responsabilitĂ© 

L'existence d'un tel cercle vertueux oĂč les attentes des bĂ©nĂ©voles et les besoins des organismes correspondent parfaitement n'est pas une coĂŻncidence. L'affectation du bĂ©nĂ©vole doit ĂȘtre rigoureuse, correctement Ă©laborĂ©e et conçue avec prĂ©cision. La description du travail du bĂ©nĂ©vole doit ĂȘtre claire; les bĂ©nĂ©voles doivent pouvoir bĂ©nĂ©ficier, si besoin, d'une formation adaptĂ©e et de la supervision et du soutien d'un instructeur avec des conseils et une Ă©valuation.

Le travail d'ICVolontaires est donc particulier, unique et ... difficile.

D'une part, ICVolontaires doit rĂ©pondre aux besoins de ses bĂ©nĂ©ficiaires. Projets, politiques et affectations sont conçus pour atteindre ces objectifs en offrant des services professionnels et en assurant la plus grande qualitĂ©. Au sein de la structure, les volontaires sont recrutĂ©s, formĂ©s et engagĂ©s en fonction de leurs compĂ©tences et expĂ©rience, l'accent Ă©tant mis sur leurs intĂ©rĂȘts, leurs attentes et leur disponibilitĂ©. Le volontariat offre de nombreux avantages - nous le pensons sincĂšrement - mais nous devons Ă©galement reconnaĂźtre que le bĂ©nĂ©volat a aussi ses limites: il est gĂ©nĂ©ralement flexible, sur une pĂ©riode relativement limitĂ©e et axĂ© sur des objectifs et des travaux spĂ©cifiques.

Notre rÎle a été défini par certains comme celui de "facilitateurs": En clair, cela signifie que nous devons faire en sorte que nos efforts permettent une correspondance parfaite entre les besoins de nos bénéficiaires et ceux de nos volontaires.

La bonne personne, au bon endroit, au bon moment. VoilĂ  tout.

©1998-2021 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|